PROJET CULTUREL « ART ET INDUSTRIE NUMÉRIQUE 2018» 

Vernissage de l’exposition « Urbanus Cyclus, le vélo dans la ville »

En mars 2018, Brigitte Aguiléra, professeure d’arts appliqués au lycée professionnel privé Sainte-Marie de Saint-Étienne, nous faisait découvrir le projet «Art et industrie numérique ».

En mai 2018 elle nous présentait dans un deuxième volet  la participation de ses élèves à l’exposition temporaire « Urbanus Cyclus, le vélo dans la ville » .( du 3 mai 2018 au 07 janvier 2019)

Aujourd’hui  nous partageons la fin de ce projet avec la communication sur l’exposition « URBANUS CYCLUS, le vélo dans la ville », sa préparation et son vernissage.

Une équipe d’élèves volontaires du lycée Sainte-Marie s’est déplacée au musée d’Art et Industrie pour installer les produits réalisés dans le cadre ce projet : des garde-boues en polypropylène imprimés en sérigraphie, des découpes complexes et précises d’écharpes et gilets en tissu fluorescent jaune, des motifs en 3D phosphorescents, des stickers fabriqués au FabLab de Saint-Étienne OpenFactory et une série de prises de vues et d’affiches.

Brigitte, comment s’est organisée la communication sur l’évènement ?

Plusieurs équipes se sont occupées de la communication de l’évènement avec la mise en ligne du site « studiart », d’une page Instagram, d’une affiche, de flyers et d’une vidéo diffusée en boucle dans l’espace « MÉDIATION » de l’exposition « URBANUS CYCLUS ».

Le vernissage s’est-il traduit par une reconnaissance du travail des élèves ?

Lieu de pédagogie alternative, le service culturel du musée d’Art et d’Industrie en partenariat avec le lycée professionnel Sainte-Marie a intégré la production des élèves des sections communication visuelle et photographie à l’exposition « URBANUS CYCLUS ».

Les créations des élèves ont ainsi servi, à la customisation du vélo et de ses accessoires pour améliorer la visibilité du cycliste la nuit comme le jour.

C’était une grande première et une belle reconnaissance du travail des lycéens. 

Grâce à ce projet, ils ont mesuré les profondes mutations de notre environnement : mutations sociales avec la pratique du vélo urbain, économiques avec la découverte et l’expérimentation de l’artisanat numérique dans un Fab Lab ou pédagogiques en apprenant par la pratique collective, en dehors des murs du lycée.  

Les élèves, leurs parents, l’équipe pédagogique et les différents intervenants ont été conviés au vernissage « URBANUS CYCLUS le vélo dans la ville » le 4 mai 2018. Les élèves ont pu présenter leur travail à la demande du maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau. Plus de trois cents personnes étaient présentes et les élèves ont été agréablement surpris de voir l’intérêt suscité par leur projet. La soirée a été très conviviale.

La production des élèves permet – elle d’accroître l’offre de services du musée ?

Durant toute la durée de l’exposition, c’est-à-dire du 3 mai au 7 janvier 2019, dans le cadre de l’exposition temporaire,  le musée offre la possibilité aux enfants de personnaliser leur vélo ou leur casque grâce à l’Atelier Déco vélo ou d’imaginer leur propre créature en collant des reproductions de pièces de vélos, par la participation à l’Atelier Arcimboldo vélo 6/8 ans.

Pour l’organisation de ces temps de découverte ludiques, le service des publics du musée a fait imprimer les prises de vues détourées par les élèves de première BAC PRO photographie ainsi que des décalcomanies des pictogrammes dessinés par les élèves de première BAC PRO communication visuelle pour les ateliers proposés aux enfants, en lien avec l’exposition.

Pour conclure, les élèves ont pu se rendre compte de l’importance de chacun dans l’implication d’un projet et mieux comprendre leur rôle dans une équipe.

Le projet « Art et Industrie 2018 » a été un projet fédérateur pour les élèves et pour l’équipe pédagogique en permettant l’ouverture sur la cité.

Propos recueillis par Marianne Crémillieu, chargée de mission à la CARDIE

 

Les articles déjà parus sur le projet  « Art et Industrie 2018 » :

Découvrir le projet innovant « ART ET INDUSTRIE NUMÉRIQUE »

Le projet  « Art et Industrie 2018 »