4 jours pour un partenariat « Lyontawa »

Depuis une année des liens ont été tissés entre le Conseil des écoles catholiques Centre-Est de l’Ontario (CECCE) et l’académie de Lyon. Du 4 au 8 avril, une délégation académique a été invitée à participer au Congrès provincial sur le climat scolaire positif, pour poursuivre et approfondir le partenariat.

J1 – 4 avril 2017

Voyage de Lyon à Ottawa via Montréal, de la délégation académique constituée de gauche à droite par :

  • Hélène Leone Di Piro référente nationale solidarité internationale du réseau des écoles associées à l’UNESCO
  • Bleuenn Le Bouëdec, chargée de mission DAREIC
  • Michèle Prieur, chargée de mission CARDIE


Accueil à la gare d’Ottawa par Julie Matte, surintendante de l’éducation qui nous conduit à notre hôtel, il est vrai qu’en France il est minuit !

 

J2 – 5 avril

Notre délégation a été reçue le matin par Xavier Moquet, attaché à la coopération éducative et Brigitte Proucelle, conseillère de coopération et d’action culturelle de l’ambassade d’Ottawa. Cette entrevue fut très riche et fait preuve de la qualité des relations engagées avec les conseils scolaires de l’Ontario. Nous repartons avec un soutien solide pour nos partenariats et de nouvelles pistes de réflexion à approfondir (valorisation de notre atelier sur le site de l’ambassade, rédaction d’un guide à destination des professeurs participant à des échanges poste à poste …).

Marc Bertrand, surintendant de l’éducation en charge du dossier innovation & Bleuenn Le Bouëdec

La délégation de l’académie a été invitée à un souper de travail par les cadres du CECCE. Ce fut l’occasion de discuter de thèmes sensibles communs : climat scolaire positif, éducation au développement durable, usages pédagogiques des outils numériques. Nous avons aussi évoqué les multiples modalités de partenariat envisageables (mobilités individuelles de courte et longue durée pour les élèves, échanges virtuels et physiques de classes, échanges poste à poste d’enseignants).

 

 J3 – 6 avril

C’est aujourd’hui la première journée du Congrès provincial du « Climat scolaire positif ». Le SCP (Soutien au comportement positif), organisateur du congrès, fête à cette occasion ses 10 ans. Le SCP a pour objectif de créer « un milieu scolaire positif, sécuritaire, tolérant, inclusif et bienveillant ».

La délégation de l’académie a présenté un atelier à 3 voix ayant pour objectif des perspectives de partenariats franco-canadien.

 

 

La prise en compte du climat scolaire : le contexte français

En France, la loi du 8 juillet 2013 affirme l’objectif d’«améliorer le climat scolaire pour refonder une école sereine et citoyenne».  L’académie de Lyon (2740 établissements, plus de 800 000 élèves) s’est emparée de cette préconisation et explore des dispositifs innovants pour améliorer le bienêtre et la bienveillance des élèves, des enseignants, parents et partenaires afin de fonder une école plus équitable et inclusive.

Notre présentation se déroulera en trois temps. Dans un premier temps, nous présenterons les préconisations relatives au climat scolaire dans le contexte français. Dans un deuxième temps, nous préciserons comment l’académie de Lyon s’est saisie de cette préconisation : quelle organisation? Quels axes de travail? Quel accompagnement de l’innovation pour promouvoir un climat scolaire positif? Pour finir nous mettrons en évidence à partir d’un cas d’étude l’intérêt de penser le temps et l’espace pour favoriser un climat scolaire positif.

 

 

Cet atelier a retenu l’attention des auditeurs. Marc Bertrand et Jean Cloutier, surintendants de l’éducation en charge du dossier innovation, ont exprimé la congruence de nos préoccupations et l’intérêt de s’ouvrir à d’autres pratiques. Sur ce dernier point, ils ont exprimé leur surprise et leur adhésion à mettre en relation climat scolaire avec les pratiques pédagogiques qui soutiennent l’engagement et la motivation des élèves.

J4 – 8 avril

C’est la dernière journée du congrès. Après deux nouveaux ateliers éclairants sur le fonctionnement du système scolaire canadien et leur conception du climat scolaire positif, nous nous sommes réunis avec les cadres du CECCE. En présence d’Eugénie Congi et Marc Bertrand, les deux surintendants chargés de l’innovation et des relations internationales, nous avons discuté de l’avenir de notre partenariat. Nous avons identifié des thèmes d’intérêts communs : le climat scolaire positif, bien entendu, mais aussi un partage d’expérience concernant l’éducation au développement durable et l’utilisation pédagogique des outils numériques.

Lire l’article « Mobilisation de partenaires internationaux par la DAREIC pour favoriser l’inclusion et améliorer le climat scolaire dans les établissements » sur le site de l’académie.