« Debate study » : bilan 2016-2017

Dynamiser les pratiques pédagogiques en matière de débat en classe en associant des objectifs ambitieux en termes de compétences travaillées et dans la perspective de la continuité Bac-3/Bac+3, et en donnant aux élèves envie de débattre, c’est l’enjeu de l’expérimentation « Debate Study ».

Ce projet consiste à expérimenter des « débats parlementaires » au lycée et en classe préparatoire à la manière d’une Lesson Study. Au cours de l’année 2016-17, ce sont ainsi trois débats dont la mise en œuvre en classe a été observée et analysée par un collectif de travail. L’objet de cet article est de présenter les premiers résultats de cette expérimentation.

Le contexte de cette expérimentation est celui du dispositif inter-académique des Débats citoyens en Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour mieux connaître les motivations et objectifs des professeurs engagés : écouter l’émission de la Webradio de l’IFé « Le micro est dans la classe » qui leur est consacrée.

Expérimenter le débat parlementaire à la façon d’une Lesson Study

  • La méthodologie des lessons study

Menée sur le principe de Lesson Study, cette expérimentation s’appuie sur des expertises partagées. Un collectif de travail interdisciplinaire et intercatégoriel associe des professeurs de documentation, d’histoire-géographie et de sciences économiques et sociales ; une conseillère Cardie et des IA-IPR

En savoir plus sur la méthodologie des lessons study

  • Le collectif de travail

Nadia Biskri et Hélène Blanié (lycée de Saint-Just), Myriam Delay et Marie-France Lambert (lycée Blaise-Pascal), Franck Thénard-Duvivier (CPGE Fauriel), Michèle Prieur (Cardie Lyon), Christine Lauer (IA-IPR histoire-géographie Lyon) et Michel Nesme (IA-IPR philosophie Lyon).

  • Quelques résultats sur le développement professionnel des professeurs du collectif 

Deux questionnaires, l’un proposé en début d’expérimentation, l’autre en fin d’année scolaire, ont visé à apprécier en quoi la méthodologie des lessons study a contribuer au développement professionnel des enseignants impliqués.

Lire les résultats obtenus.

Qu’est-ce qu’un débat parlementaire ?

La forme du débat expérimenté s’inspire du « style britannique » ou de « format Karl Popper », en usage dans les pays anglo-saxons ou dans les universités. Nous avons repensé les règles et les objectifs en termes de compétences afin de les adapter à la pratique scolaire en France.

Ainsi, nous définissons le débat « parlementaire » comme un débat qui met en scène l’affrontement de deux équipes tirées au sort (pour/contre) autour d’une décision à prendre sous forme d’un vote. Il s’agit d’argumenter pour convaincre, de mobiliser des connaissances, d’utiliser toutes les ressources de l’art oratoire et de la communication non verbale, de vaincre l’appréhension de la prise de parole, de s’engager au service d’une stratégie collective et d’adapter son discours à celui du camp adverse.

Pourquoi s’engager dans la conduite de débat parlementaire ?

Au bout d’un an d’expérimentation, le collectif de travail identifie des intérêts pédagogiques à conduire des débats parlementaires en classe. Les effets observés s’articulent autour de 4 axes :

  • La construction de la citoyenneté

Cette pratique pédagogique concourt à développer l’engagement des élèves dans leur vie citoyenne. Elle participe à la construction des savoirs (autours des contenus disciplinaires et notionnels abordés, de leur mobilisation pour convaincre), des savoir-faire (liés à la prise de parole en public et à l’argumentation) et des savoir-être (avec l’écoute ou encore la collaboration au sein d’une équipe) nécessaire pour la vie citoyenne.

  • La continuité Bac-3/Bac+3

Les débats parlementaires contribuent au développement de compétences attendues dans l’enseignement supérieur telles que la prise de parole en public, la recherche documentaire, l’argumentation, l’autonomie, le travail en équipe.

  • L’engagement des élèves

Il s’agit d’une pratique pédagogique motivante qui, contrairement à d’autres formes de débat, permet d’impliquer tous les élèves en leur donnant confiance, en permettant à tous de prendre la parole, même les élèves qui sont habituellement plus en difficulté.

  • Un renouvellement des pratiques pédagogiques

Le débat parlementaire conduit à un renouvellement des pratiques pédagogiques. Cette expérience engage la classe dans une démarche de projet, dans des temps de classe inversée. Elle contribue à une coopération plus étroite entre professeurs disciplinaires et professeurs documentalistes. Elle est valorisante pour les professeurs.

Nos règles du débat parlementaire

Les observations et les analyses réalisées ont permis de dégager un ensemble de règles « minimales ». Il est ensuite possible de les faire évoluer avec les élèves et le contexte d’enseignement.

  • Une thématique préparée en amont.
  • Les acteurs : un président de séance, un maître du temps, deux équipes d’orateurs de 3 ou 4 membres (la majorité et l’opposition), un public.
  • Les équipes d’orateurs sont constituées d’élèves volontaires ou sont tirées au sort. Ils ont 15 à 20 min de préparation pour élaborer une stratégie collective (partage des rôles, des arguments).
  • Le président donne la parole à tour de rôle aux différents orateurs qui ont chacun 2 à 3 min pour présenter leurs arguments (ce temps peut être fractionné). Il fait respecter la procédure.
  • Le maître du temps chronomètre le temps de parole de chaque orateur.
  • Pendant la préparation le public prépare un argumentaire. Pendant le débat il interagit avec la salle : il applaudit, manifeste son approbation ou sa désapprobation aux arguments d’un orateur dans la limite du bon fonctionnement du débat. A la fin du débat il vote pour l’équipe la plus convaincante.

A savoir que si la conduite d’un débat parlementaire peut s’envisager comme un « one shot » pour commencer à l’appréhender, elle gagne à s’inscrire dans un temps long qui permet un développement progressif des compétences des élèves.

Des exemples de débats expérimentés et analysés

Les débats expérimentés par le collectif sont présentés ci-dessous. Chaque description présente le contexte, les modalités de mise en oeuvre, les grilles d’évaluation des compétences des élèves, des éléments d’analyse.

Perspectives 2017-2018

  • Travailler l’appropriation des ressources par les élève et l’évaluation des compétences en jeu

Il s’agit de familiariser les élèves à la recherche documentaire. Leur permettre d’acquérir plus de sens critique pour authentifier et questionner les sources des documents trouvés. Cet objectif sera travaillé avec un professeur documentaliste.

Il s’agit également pour les professeurs et pour les élèves de mieux repérer les compétences en jeu dans un débat et de pouvoir apprécier leur développement.

  • Élargir le collectif de travail

Associer un nouveau lycée et de nouveaux experts pour enrichir la réflexion sur les débats.

  • Permettre à d’autres professeurs de s’emparer des débats parlementaires

Le débat parlementaire et l’expérimentation Debate Study seront présentés dans le cadre d’une formation intitulée « Pratiquer autrement le débat en classe » (PAF Lyon, deux sessions dont la 2e en mai 2018 pour faire le retour sur les expérimentations menées par les stagiaires).

Le travail sur les compétences oratoires et sur les exercices de prise de parole en public sera approfondi lors d’une formation intitulée « Théâtre d’improvisation et débat » (PAF Lyon, deux journées consécutives), en collaboration avec un IA-IPR de Lettres et deux comédiennes.

La pratique des   “débats parlementaires” continuera d’être proposée aux équipes engagées dans la 5e édition des Débats citoyens en AURA.

Références

Publications sur les lessons study

  • Clivaz Stéphane, « Les Lesson Study ? Kesako ? », Math-Ecole, n°224, nov. 2015, p. 23-26 
  • Clivaz Stéphane, « Les Lesson Study : Des situations scolaires aux situations d’apprentissage professionnel pour les enseignants », Revue des HEP et institutions assimilées de Suisse romande et du Tessin, n°19, 2015, p. 99-105.
  • Pelaure Pierre, « Que sont les Lesson Studies », Blog Eduveille, 12 septembre 2017
  • De Pietro Jean-François et Gagnon Roxane, « Former les élèves à argumenter et à prendre leur place dans l’espace public : l’enseignement du débat à l’école », Bulletin VALS-ASLA, n°98, 2013, p. 155-179.

Publications sur les débats

Ressources en ligne