GDD : « Bien Etre et persévérance à l’école » 19/10/2018

Groupe de développement Commun

« Favoriser la persévérance scolaire » et « Évolution des formes scolaires vers un bien-être à l’école »

Vendredi 19 octobre au collège Victor Grignard de Lyon 8ème

 

Ce vendredi d’automne fort ensoleillé, les équipes du premier et du second degrés inscrites aux groupes de développement « Favoriser la persévérance scolaire » et « Évolution des formes scolaires vers un bien-être à l’école » ont relevé le défi du CO, thème transversal de cette nouvelle année du développement de l’innovation dans l’Académie de Lyon.

Le collège Victor Grignard nous a accueillis dans sa belle salle autour d’un café qui délie les langues et réveille la créativité des équipes. Plusieurs professeurs du collège ont pu se joindre à notre journée pour CO-llaborer à nos activités.

Le matin a été consacré aux Compétences Psychosociales.  C’est un des trois axes du Parcours Éducatif de Santé. Nous savons l’importance de développer ces compétences sur la santé globale d’un individu, sur ses relations et sur ses apprentissages. Plus elles sont travaillées chez des sujets jeunes, plus les bénéfices sont positifs. Travailler ces compétences dès l’enfance et l’adolescence constitue donc un enjeu majeur en éducation pour la santé.

Nous avons accueilli Olivier Bihel, Formateur Académique pour situer le développement du concept des Compétences Psychosociales.

Nous avons ensuite relevé le défi de recréer le triangle enseignant, élève, savoir …. en 4 dimensions !

Cette 4ème dimension donne de la profondeur et de la perspective au système : elle met les éléments en tension. La tension maintient les éléments ensemble mais ne les déforme pas…. C’est l’expérience que nous avons appelée « Tenségrité »….

Nous nous sommes organisés par groupes pour réunir le matériel nécessaire à l’activité. La créativité bouillonnait ! Les observateurs avaient fort à faire pour identifier les compétences psychosociales que les participants mettaient en œuvre.

C’est un moment rare d’assister à la naissance de tétraèdres divers et variés au fil d’échanges, d’idées, d’échecs, de nouvelles tentatives … Bois, fil, attaches…tout était en mouvement pour parvenir à la Tenségrité !

La prise de décision, la résolution de problèmes, l’empathie, la gestion du stress, la créativité, la communication…les compétences psychosociales ont virevolté d’un participant à l’autre !!

Un véritable moment de CO-opération, de CO-mmunication, de CO-nnivence …. Puis ce fût le moment de mettre en œuvre tous ensemble les compétences psychosociales pour avoir du feedback sur le vécu, sur les procédures… Tester l’écoute en grand groupe quand l’émotion foisonne, frissonne, quand l’horloge tourne et que la cafetière frémit d’impatience en attendant l’heure du World Café… est une grande épreuve CO-llective.

C’est ainsi que nous tous, CO-llaborateurs dynamiques, nous sommes retrouvés à plancher autour de tasses du célèbre breuvage noir et de petits gâteaux délicieux sur les questions de la santé globale et de ses acteurs, des déterminants du bien-être et des compétences favorisant la réussite. Le gong annonçait sereinement mais sans négociation possible le transfert d’un thème à l’autre…

Nous avons tous joué ce jeu exigeant et la richesse est née de l’engagement de chacun …

Les compétences psychosociales ont été notre objet d’étude, nous avons joué le jeu de les solliciter, de les contraindre… la maîtrise des participants a été source d’enseignement…nous avons CO-llaboré pour développer nos compétences professionnelles et nous donner les moyens d’aCOmpagner toujours mieux les élèves dans leur parcours scolaire.

 

En début d’après-midi, Françoise n’Diaye Feuerstoss nous a rejoints pour une Intervention conférence sur le dispositif École-Famille-Cité initié il y a quelques années en région parisienne. Elle est la directrice de l’association École et Famille.

Elle a présenté le dispositif aux participants fascinés par la richesse émergeant du sociogénogramme (http://concertation.net) outil de travail collectif conçu par le Docteur Jean-Marie LEMAIRE Médecin psychiatre, thérapeute familial, directeur de l’ILTF et du Service de Santé).

A partir d’exemples concrets d’actions concernant la persévérance scolaire, c’est toute une philosophie de la prise en compte de la difficulté scolaire qui était en réflexion. L’identification de partenariats de l’Éducation Nationale avec les familles ou avec les services sociaux, est un des principes de l’école inclusive. La présentation du sociogénogramme et de ses utilisations possibles a suscité un vif intérêt chez les participants.

Les groupes se sont à nouveau formés pour tester sur une situation concrète de leur choix, la création du sociogénogramme. Ce temps de recherche a fini de convaincre les participants de l’utilité de cet outil systémique pour la compréhension des situations.

C’est dans cette ambiance CO-llaborative que la journée s’est achevée et a permis à chacun de prendre le chemin de vacances bien méritées !

Nous remercions l’ensemble des équipes qui ont pu être présentes grâce à la mobilisation des services académiques pour assurer des remplacements. Merci également à l’équipe du collège Grignard pour son accueil fort chaleureux.

Le parcours Magistère réunira les ressources de cette journée et nous nous retrouverons en mode synchrone mais à distance en janvier pour poursuivre le développement professionnel de l’innovation autour des thématiques du climat et de la persévérance scolaires.

 

Laurence Villeneuve et Tiphaine Accary-Barbier

Chargées de Mission DFIE-MIE