GDD – Pratiques pédagogiques innovantes

“La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés” (Louis Pasteur)

Le premier rendez-vous de l’année du groupe de développement Pratiques Pédagogiques Innovantes s’est déroulé au collège Honoré de Balzac à Vénissieux le vendredi 20 octobre dernier. Conférences, ateliers ou encore brainstorming se sont enchaînés dans une ambiance conviviale, volontiers rieuse. Avec pour toile de fond les recherches en neurosciences, leur application au domaine pédagogique, leurs critiques, leurs limites, c’est une cinquantaine de participants qui se sont retrouvés pour partager, échanger, croiser leurs expériences, intuitions, connaissances et savoir-faires. Tout au long de la journée nous construisions ensemble un arbre virtuel aux pommes de trois couleurs : rouge pour les outils, jaunes pour les ressources et vertes pour les pratiques.

Après une présentation de la « pomme » de chacun (les participants, leur projet accompagné par la Cardie ainsi qu’une véritable pomme qu’on leur avait demandé d’apporter), la matinée fut principalement consacrée aux notions d’innovation, de perception, d’intelligence et de créativité. Une petite histoire de la pomme dans l’éducation, un petit tour par Carcassonne pour évoquer l’innovation, puis un brainstorming sans filet, où les nombreuses propositions des participants ont donné de la profondeur aux réflexions autour d’une question simple (?) : « Pourquoi j’innove ? ».

Puis nous avons expérimenté la conférence interactive. Six groupes assistaient à deux mini-conférences en prenant des notes les plus précises possibles, puis étaient invités à se concerter sur des questions et à les poser sous forme de quizz aux autres équipes. L’idée était de retenir le maximum d’informations, un taux de rétention de 92% étant annoncé sous cette forme contre 19% dans un mode de conférence classique. Première partie de la conférence : Innovation, perception, réalité, créativité. Deuxième partie : Intelligence, créativité.

 

Introduction de la notion de sérendipité (par le biais de la tarte Tatin, puis du post-it) comme principe fort de créativité et nous passions aux ateliers créatifs. Un principe simple de 6 ateliers tournants de 10 minutes chacun où les participants étaient invités à expérimenter trois exercices phares de recherche créative : les pensées divergentes, les 9 points et le Rubik’s cube collaboratif. En alternance, les équipes confrontaient leur projet tantôt à un hypothétique échec (atelier « échouer »), tantôt à la projection dans le futur (atelier « dans 3 ans »), à l’imaginaire enfin (atelier « Dixit »). Chaque atelier permettait de produire un lot important de post-it que chacun collait dans l’arbre bleu des créatifs !

 

Après un court débriefing, l’appétit affuté par tant de pommes évoquées, nous voilà partis pour nous restaurer !

 

Retour à 13:30 pour une sieste « à la Dali », la musique de Brian Eno guidant notre endormissement.

Au réveil, Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l’INSERM Lyon, cofondateur du projet ATOLE en lien avec l’Académie de Lyon, venait nous exposer ses recherches sur l’attention, ainsi que les ressources et modalités du projet ATOLE. Conférence nourrissante, suivie de nombreuses questions, nous enchainions avec les ateliers « du funambule », consacrés justement à l’attention. Bénédicte Terrier de l’INSERM animait un atelier sur les images mentales (atelier « Figures géométriques »), Jérôme Bodon-Clair un atelier sur les notions de Maxi-moi, mini-moi, mini-missions en les mettant en parallèle avec la gestion des projets des équipes (atelier « Maxi-mini-moi »). Alors que certains groupes découvraient différentes vidéos mettant leur attention à rude épreuve (Selective attention test, Whodunnit ?, The Door study, Change blindness – dans l’atelier « Des passes, un meurtre, un égaré et des boîtes »), d’autres comptaient leurs respiration et jouaient aux magiciens façon gobelet (atelier « Chef, oui chef ! »), éprouvaient un périlleux test de Stroop (atelier « Stroop »), essayaient de décomposer des tâches scolaires ou quotidienne en Perception – Intention – Manière d’agir (Atelier « PIM du corps et de l’esprit »). Comme durant la matinée, un arbre vert des attentifs était petit à petit chargé de pommes-post-it.

 

Après un débriefing de la demi-journée, des réponses précises de Bénédicte Terrier à des sollicitations pertinentes des participants, un dernier coup d’œil à l’arbre des outils, ressources et pratiques, quelques remerciements et une évaluation en deux parties, nous pouvions nous quitter ressourcés, nourris, mais fatigués. De bonne augure pour les vacances !

 

Les objectifs du jour étaient…

  • Découvrir et s’approprier des pratiques et outils pédagogiques innovants
  • Développer la créativité de chacun, en faire un appui pour sa pratique
  • Intégrer les apports de la recherche, savoir adopter une lecture critique pour une meilleure appropriation dans ses pratiques professionnelles
  • Croiser et mettre en résonance ses problématiques avec celles des autres équipes et les différentes propositions des regroupements
  • Développer une culture de l’(auto)évaluation